Exposition photo : Gens en Marche

Exposition photo : Gens en Marche

Exposition du 5 au 29 mars 2015
Vernissage en présence de l'artiste le 5 mars à 18h

Les œuvres photographiques sont réalisées à partir de clichés pris dans les manifestations qu'elle assemble, malaxe, déchire, pour inventer des fragments de mémoire comme des morceaux de ciel arrachés à l'oubli...
Nicole Peskine travaille le feu souterrain qui couve parmi les hommes et les femmes capables de se dresser contre toutes les injustices, les inégalités, les violences produites par le pouvoir en place – quel que soit ce pouvoir.
Fo [...]

Concert : Venera 4

Concert : Venera 4

Concert du groupe Venera 4
Entrée libre, dans la limite des places disponibles

Invoquant autant le rythme féroce de la poésie de Desnos que la peinture instinctive de Francis Bacon, Venera 4 est une entité à part entière dans l’hexagone.

Considérant leur musique comme une œuvre totale, fidèle au précepte Do It Yourself hérité du post-punk, Venera 4 s’est déjà fait remarquer par un premier Ep ‘Deaf Hearts’ qui posait les bases d’une musique à la fois spatiale et intimiste où la sensualité vocale côtoyait la bes [...]

Le festival Péril Vieux ! #1 : Journée d'ouverture le 7 mars

Le festival Péril Vieux ! #1 : Journée d'ouverture le 7 mars

Samedi 7 mars à partir de midi
[P.A.F. 20 euros, comprenant les projections, les collations et le repas du soir]
Le Foodtruck Le Camion BOL sera présent de 13h à 21h pour vous régaler en soufflets et wok !

"12h ROUTE 181"
Fragments d'un voyage en Palestine-Israël.
À l’été 2002, pendant deux mois, Eyal Sivan et Michel Khleifi ont voyagé ensemble du Sud au Nord de leur pays. Pour accomplir ce voyage en terre natale, ils ont tracé leur parcours sur une carte routière et l’ont intitulé . Un regard commun d’un Israélien e [...]

Le festival Péril Vieux ! #1: Philippe Ménard

Le festival Péril Vieux ! #1: Philippe Ménard

Dimanche 08 mars à partir de 17h
En accès libre et gratuit, dans la limite des places disponibles

Projections de films réalisés par Philippe Ménard, suivies d'une rencontre débat
"corps en scène limites d'âges ?"

"We can be heroes" ( 2013) de Philippe Ménard
"Like a virgin" ( 2011) de Philippe Ménard
"Thriller" ( 2010) de Philippe Ménard

En présence de tout-tes-s les artistes de cette édition, nous vous invitons, à l'issue des projections, à une rencontre débat autour de la question de la limite d'âge de [...]

Soirée electro : imagenumerique™

Soirée electro : imagenumerique™

imagenumerique™ et Confluences présentent
RINGONO
Festival de soutien aux enfants de Fukushima
Samedi 14 mars 2015
13h>04h

IMAGENUMERIQUE curator d'electronique™ festival revient exceptionnellement pour un festival 100% bénévole, co-produit et co-programmé avec l'association franco-japonaise RINGONO, en charge de récolter des fonds pour les actions qu'elle mène en faveur des enfants touchés par la catastrophe de Fukushima Daiichi advenue le 11.03.2011. La totalité des recettes sera reversée à Ringono.

PERF [...]

Le festival Péril Vieux ! #1: Pas Tranquilles

Le festival Péril Vieux ! #1: Pas Tranquilles

Présentation d'une étape de travail
Le Mardi 10 mars à 19h
Tarif unique de 7 euros, jauge limitée à 20 spectateur-trice-s, sur réservation uniquement

Compagnie les Vagues Tranquilles
Durée 30 minutes
De et mis en scène par Véronique Müller et Ariane Boumendil
A partir d'entretiens et avec des textes d'Annie Leclerc, Nancy Huston, Annie Erneaux
Avec Jessica Buresi, Diana Fontanaz et Véronique Müller


« Peut- on faire confiance intellectuellement à quelqu’un qui enfle et gonfle de semaine en semaine ? Et m [...]

Le festival Péril Vieux ! #1 : Mon Vieux et moi

Le festival Péril Vieux ! #1 : Mon Vieux et moi

Compagnie Le Temps de vivre
Mardi 10 mars à 20h30
Tarif plein 15 euros, tarif réduit 10 euros, LMDE 7 euros
Durée 1h20

D'après Mon Vieux et moi de Pierre Gagnon
Mis en scène par Julien Bouffier et Rachid Akbal
Adapté par Rachid Akbal
Avec Rachid Akbal, Pierre Carrive
Création sonore de Clément Roussilat
Lumières de Hervé Bontemps
Décors de Jean-Pierre Benzekri

Pierre, jeune retraité, adopte Léo, 99 ans. Au fil des jours passés ensemble, les deux hommes s'apprivoisent, partageant les rituels du quotid [...]

Le festival Péril Vieux ! #1 : Les Coquecigrues de Grugru 3

Le festival Péril Vieux ! #1 : Les Coquecigrues de Grugru 3

Cine Qua Non Théâtre

Lundi 16 mars à 20h30
Tarif plein 15 euros, tarif réduit 10 euros, LMDE 7 euros
Durée 1h10

De, avec et mis en scène par Henri Gruvman

Voici Grugru, parents des grands burlesques poétiques ( Keaton, Tati, Chaplin, Etaix). grugru apparaît dans un film sur une plage de Normandie. un autre, beaucoup plus âgé, surgit sur la scène et se trouve confronté à sa propre image qui tente de retrouver les émois de l'enfance et des premières sensations.

Un Quichotte de l'image qui prend l'illusion de [...]

Le festival Péril Vieux ! #1: Tricot'âge

Le festival Péril Vieux ! #1: Tricot'âge

Les Louise
Vendredi 20 mars à 20h30
Tout public (enfants à partir de 10 ans)

Tarif plein 15 euros, tarif réduit 10 euros, LMDE 7 euros
Durée 1h15
De et mis en scène par Nathalie Leone
Avec Odile Beaumont et Ginette Colangeli

L’aventure « Les Louise » est née de l’envie de créer un duo de conteuses d’un certain âge, qui serait mis en scène dans une controverse rythmée, dans un dialogue de contes où l’âge serait traité sans complexe, de l’amour à la grivoiserie, en passant par la maladie, le démon de [...]

Le festival Péril Vieux ! #1: Cahier d'un retour au pays natal

Le festival Péril Vieux ! #1: Cahier d'un retour au pays natal

Théâtre en action
Soutien de la Région Poitou-Charentes Conseil Général 16
Dimanche 22 mars à 18h

Tarif plein 15 euros, tarif réduit 10 euros, LMDE 7 euros
Durée 1h05
De Aimé Cesaire
Mis en scène par Renata Scant
Avec Renata Scant et Lazid Ketfi

En un long poème incantatoire, Césaire nous dit le drame colonial, la revendication d'un peuple écrasé et colonisé, et l'épopée d'une conscience nègre. Ce texte, qu'une jeunesse à peine scolarisée peut réciter par pans entiers en Afrique francophone, a partici [...]

Actuellement à Confluences

PROGRAMMATION MARS - AVRIL - MAI - JUIN

PROGRAMMATION MARS - AVRIL - MAI - JUIN Le festival Péril Vieux ! #1 - du 7 mars au 31 mars 2015
ÉDITO

A Confluences au printemps on s'intéresse aux vieux artistes, comme on s'y intéresse à l'automne aux jeunes artistes, comme on s'y intéresse en toutes saisons à celles et ceux qui ne trouvent pas d'espaces d'expression artistique et politique ailleurs, dont la parole est censurée par la mode, les référents de l'entre-soi, les bons alois esthétiques, les pensées étriquées et conservatrices, réactionnaires et ringardes, de la bourgeoisie de droite comme de gauche.
Soyons claire-s : il existe autant de vieux con-ne-s ranci-e-s que de jeunes connard-sse-s déjà aigri-e-s, et autant de jeunes vieillard-e-s en rébellion que d'éternel-le-s adolescent-e-s pétri-e-s de sagesse.
Il existe des Hessel qui cultivent, intact, le sentiment de l'indignation ; qui, avec la force de leur presque siècle, nous ouvrent le chemin de l'intelligence, de l'émerveillement et de la révolte.


Pourquoi un-e artiste, avec plus de 40 ans de vie consacrée à l'art, riche d'expériences multiples, de rencontres, d'aventures professionnelles qui font sens, aurait-il, aurait-elle, moins de choses intéressantes à dire, à inventer, à créer sur une scène que des artistes plus jeunes? Y a-t-il une limite d'âge à la création?
Au-delà de tous les clivages, c'est du désir d'un monde où tou-te-s, vieux, jeunes, femmes, hommes, enfants, auraient leur place, pétris de cultures multiples et singulières, de parcours et d'expériences différentes et uniques, qu'est né notre festival Péril Vieux.

Crédit photo : Philippe Ménard

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
EN AVRIL A CONFLUENCES - After Charlie ! Before Marine ?
ÉDITO

Putain d’ambiance… Quelle atmosphère horrible! Ça pue. Mais quelle odeur respire-t-on ? De vieux relents des années 30? Le collectif Permaloso nous rappelle cette vision de Marx : L’histoire se répète toujours deux fois, la première comme une tragédie, la seconde comme une farce. Cher Karl, c’est une farce noire dans laquelle nous sommes plongé-e-s. Des artistes, des journalistes assassiné-e-s, des juifs assassinés, des musulmans stigmatisés, des roms brocardés, leurs maisons de fortune détruites et brulées par les forces de l'ordre, des migrants noyés… des hommes et des femmes partis pour tenter de nourrir leur famille, des enfants qui veulent survivre aux guerres, engloutis par milliers par la Méditerranée…

Et pendant ce temps, dans l’hexagone, on se demande si la fasciste blonde, digne fille héritière de tortionnaire néo-nazi, va finir, sous les habits de la respectabilité, par prendre le pouvoir. On se dit que c’est impossible, on compte sur les sursauts citoyens, sur, quand même, l’œuvre de l’éducation, de la culture, de tout ce qui a été mis en place depuis la fin de la seconde guerre mondiale, sur la jeunesse cosmopolite, féminisée, mondialisée, pour nous éviter le pire… Mais l’air s’empuantit de jour en jour. Et ça devient peu à peu irrespirable. On compte sur les grecs pour envoyer péter l’ignoble Troïka. (Quel est le sombre crétin qui a trouvé ce nom pour aller étrangler le peuple grec?*). Et bien sûr, et plus que jamais, on compte sur nous, sur vous, sur nos camarades artistes, sur toutes celles et tous ceux, concerné-e-s, impliqué-e-s, engagé-e-s, encoléré-e-s, révolté-e-s, pour nous maintenir en conscience et en lutte, pour nous aider à «éclairer» (dans tous les sens du terme) ces temps sombres!

A Confluences, à notre petite échelle, on vous offre un mois d’avril sur le fil d’un After Charlie! Before Marine? C’est un fil qui se dessine entre deux, qui va aborder la question de la jeunesse aujourd’hui, de la police, de la presse (celle engagée, celle de la pensée), la question du terrorisme, de la violence, du politique et de l’argent, la question des laissés-pour-compte ou de ceux qui se vivent ainsi… On aurait pu aussi aborder les questions de religions, des extrémismes de tous poils, du racisme,…, les sujets ne manquent pas, car c’est notre société toute entière qui est remise en cause en ces temps nauséabonds. On a choisi de vous le tisser, ce fil, à travers des désirs et des rencontres, comme un chemin libre et engagé à travers des regards singuliers d’artistes…

On ne sait toujours pas si on pourra continuer la saison prochaine. Mais tant qu’on tient, on avance en position de combat, dans un désordre assumé et joyeux malgré tout, avec le désir, toujours et plus fort que jamais, de nous secouer les neurones, d’agiter nos pensées critiques, de nous sortir des schémas de pensées unilatéraux ou binaires. After Charlie, before Marine, en ces temps nauséabonds et dans cette putain d’ambiance, nous sommes, restons et resterons vivant-e-s et en lutte.

(*) Il faut se souvenir quand même que La Troïka du NKVD était la commission extrajudiciaire mise en place pendant les Grandes Purges en URSS pour assassiner des milliers de personnes…


A télécharger : le programme Festival Péril Vieux !

Exposition photo : Gens en Marche

Exposition photo : Gens en Marche De Nicole Peskine Exposition du 5 au 29 mars 2015
Vernissage en présence de l'artiste le 5 mars à 18h

Les œuvres photographiques sont réalisées à partir de clichés pris dans les manifestations qu'elle assemble, malaxe, déchire, pour inventer des fragments de mémoire comme des morceaux de ciel arrachés à l'oubli...
Nicole Peskine travaille le feu souterrain qui couve parmi les hommes et les femmes capables de se dresser contre toutes les injustices, les inégalités, les violences produites par le pouvoir en place – quel que soit ce pouvoir.
Formée à Arles dans le milieu des années 70 à la prise de vue et au tirage argentique, Nicole Peskine a pratiqué la photographie de théâtre sans jamais cesser une activité de reportage. Disposant d'un fonds important, elle a choisit de donner à voir des gens anonymes qui, depuis plus de quarante ans, ont marché dans les rues de Paris pour la justice et l'égalité.


Les photos argentiques sont assemblées par collage, réalisant de grandes compositions qui sont ensuite scannées, retravaillées et tirées par le laboratoire Picto. Jouant avec les nuances des noirs et des blancs, les gros plans et des plans d'ensemble, parfois la répétition ou la mise en miroir, chaque composition s'harmonise en une forme propre, un rythme, qui montrent à la fois l'expression individuelle des personnes et la dynamique des mouvements collectifs. Comme des fresques dans le paysage parisien, ce sont onze compositions qui témoignent, à travers le temps (de la fin 1968 à 2012), de la diversité et de la permanence de "gens en marche".


La galerie est en accès libre du lundi au vendredi de 10h à 18h et les soirs de représentations.

Concert : Venera 4

Concert : Venera 4 6 mars à 20h45 Concert du groupe Venera 4
Entrée libre, dans la limite des places disponibles

Invoquant autant le rythme féroce de la poésie de Desnos que la peinture instinctive de Francis Bacon, Venera 4 est une entité à part entière dans l’hexagone.

Considérant leur musique comme une œuvre totale, fidèle au précepte Do It Yourself hérité du post-punk, Venera 4 s’est déjà fait remarquer par un premier Ep ‘Deaf Hearts’ qui posait les bases d’une musique à la fois spatiale et intimiste où la sensualité vocale côtoyait la bestialité des guitares.
Eidôlon est un album dense et introspectif qui se découvre au fil des écoutes. On y retrouve l’élégance glaciale de Broadcast, des mélodies dignes du meilleur de Ride et un mur de bruit blanc que ne renierait pas Jesus & Mary Chain.

Abrasive, violente, délicate et sexuelle, Eidôlon est à l’image de la création de son époque: protéiforme.

Pour vous régaler, un foodtruck vous proposera de délicieux burgers à partir de 20h ! L'En'K'mion vous propose des recettes à base de produits frais, locaux et de saison. Découvrez les burgers, les plats du jour et les desserts faits maison ! Jonathan et Toufik, deux amis amoureux de la bonne cuisine, John a fait ses armes dans les restaurants bistronomiques de Paris. Toufik lui, est un passionné de pâtisserie. Ensemble ils réalisent des plats à base de produits frais et locaux.
http://www.lenkamion.com/

Mars 2015
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
      
1
2
3
4
5
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
     

Le festival Péril Vieux ! #1 : Journée d'ouverture le 7 mars

Le festival Péril Vieux ! #1 : Journée d'ouverture le 7 mars Journée exceptionnelle de projections et Master-Class animée par Eyal Sivan sur le cinéma de Marcel Ophuls. Samedi 7 mars à partir de midi
[P.A.F. 20 euros, comprenant les projections, les collations et le repas du soir]
Le Foodtruck Le Camion BOL sera présent de 13h à 21h pour vous régaler en soufflets et wok !

"12h ROUTE 181"
Fragments d'un voyage en Palestine-Israël.
À l’été 2002, pendant deux mois, Eyal Sivan et Michel Khleifi ont voyagé ensemble du Sud au Nord de leur pays. Pour accomplir ce voyage en terre natale, ils ont tracé leur parcours sur une carte routière et l’ont intitulé . Un regard commun d’un Israélien et d’un Palestinien, un voyage déroutant au travers de Palestine-Israël.

”Parfois accablant, mais révélateur et passionnant”. Le Monde
“Un film abouti, un défi documentaire réussi”. La Vie


Déroulé
12h-14h Première partie
14h Collation
14h-16h30 Seconde partie
16h30-17h30 Débat sur le film, en présence d’Eyal Sivan
17h30-18h Pause
18h-20h Projection

"November Days" est un film documentaire de 129 minutes réalisé en 1990 par Marcel Ophuls, consacré à la chute du mur de Berlin (en présence de Marcel Ophuls - sous réserve). Le titre du film fait référence à ces « jours de novembre » 1989 qui virent la chute du mur de Berlin tout en faisant subtilement penser à la catastrophe de novembre 1918, à savoir, la signature du traité de Versailles...
L’enjeu du film est de restituer assez méticuleusement la chronologie des faits en mettant en perceptive les mémoires croisées encore fraîches de différents témoins qui vivaient jusque là en République démocratique allemande (RDA) et en République fédérale d’Allemagne (RFA).

20h Dîner à Confluences
- Dîner privé avec Eyal Sivan pour les KissKiss Bankers (Master-Class)

20h30 Master-Class animée par Eyal Sivan sur le cinéma de Marcel Ophuls

Le festival Péril Vieux ! #1: Philippe Ménard

Le festival Péril Vieux ! #1: Philippe Ménard Week-end d'ouverture Dimanche 08 mars à partir de 17h
En accès libre et gratuit, dans la limite des places disponibles

Projections de films réalisés par Philippe Ménard, suivies d'une rencontre débat
"corps en scène limites d'âges ?"

"We can be heroes" ( 2013) de Philippe Ménard
"Like a virgin" ( 2011) de Philippe Ménard
"Thriller" ( 2010) de Philippe Ménard

En présence de tout-tes-s les artistes de cette édition, nous vous invitons, à l'issue des projections, à une rencontre débat autour de la question de la limite d'âge des corps en scène. Rencontre avec Françoise Bal-Goetz , danseuse de la pièce "3 générations" de Jean-Claude Galotta.

Pour commencer cette rencontre, Philippe Ménard, chorégraphe et danseur, nous parlera du projet MEMORY- Rencontres intergénérationnelles autour de la danse- qu'il développe depuis plusieurs années et qui a reçu le Trophée Ville de Paris " Seniors à tout prix" en 2011. Il découle de ce projet un recueil filmé de témoignages dansés et parlés en maison de retraite ou en maison Alzheimer.



Retrouver les failles du corps et de l’humain...
En tant que chorégraphe, Philippe Ménard a tout de suite fait table rase de son parcours lié à la virtuosité classique ou au clinquant du jazz : c’est le duo La Mue, créé en 2006 avec Claudio Ioanna, qui signe sa métamorphose et pose les fondements de sa compagnie.

Enlever les couches superflues, repenser sa façon d’être au monde, et redonner sa place à l’humain dans toute sa fragilité : ce manifeste s’égrène ensuite au fil de ses créations.
oN|oFF en 2007 lui permet de se débarrasser des contraintes de la technique pour mieux envisager celles du corps. Un trio où l’homme se cherche aux confins d’un espace constamment redimensionné, et qui pose, en filigrane, la question de la fabrique du spectacle.
RESTLESS y répond en 2008 en demandant au corps de se positionner face aux contraintes de la performance et de la productivité.
Puis ShowTime, l’année suivante, où Philippe Ménard et Boukary Sere démontent avec dérision la rentabilité qui leur est imposée au moment du « show », nécessité factice en regard d’un monde qui s’écroule.

A chaque fois, Philipe Ménard dévoile les ambivalences à l’œuvre dans notre monde en marche, et comment l’humain s’en remet à sa propre condition.
Le diptyque MAYDAY MAYDAY s’en fait l’écho : d’un côté Ridi ! Pagliaccio ! pousse la danseuse Stéfania Brannetti à sortir son propre monstre, entre horreur et ravissement. De l’autre Philippe Ménard, qui continue sa mue dans I wanna dance all night en questionnant son parcours et sa propre nécessité de danseur. Au cœur de ces élans intimes, une certaine dose d’autodérision, une façon de redimensionner le spectacle, de créer un espace où l’on peut rire de sa propre fragilité et décider que finalement, tout cela n’est pas si sérieux…

C’est dans ces allers-retours constants entre l’intime et notre relation au monde que Philippe Ménard construit sa danse. Une danse basée sur des états de corps qui surgissent d’une écriture invisible, travaillée à l’aune de contraintes corporelles fouillées jusqu’à ce que le danseur en laisse échapper l’essence. Le chorégraphe va chercher les points de tension, la densité, la matière qui vont permettre l’émergence du sens, d’un imaginaire, et le jeu avec le public.

http://www.pmcompagnie.com/
Crédit photo : Philippe Ménard

Mars 2015
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
      
1
2
3
4
5
6
7
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
     

Et aussi

Partenaire: Le centre ressource du théâtre handicap (CRTH)

Partenaire: Le centre ressource du théâtre handicap (CRTH) « Les Souffleurs d’images »

Confluences en partenariat avec le CRTH permet aux spectateurs déficients visuels d’accéder à ses offres culturelles grâce aux Souffleurs d’Images. Le concept : des étudiants en art vous accompagnent en vous livrant les informations qui vous sont nécessaires pour vous permettre d’accéder à l’œuvre présentée. Un service sur mesure ! Renseignements et/ou réservations souhaités 15 jours en amont de la manifestation artistique au 01 42 74 17 87 ou information@crth.org

Retouvez le programme en version vocale ici : http://www.crth.org

Soirée electro : imagenumerique™

Soirée electro : imagenumerique™ imagenumerique™ et Confluences présentent
RINGONO
Festival de soutien aux enfants de Fukushima
Samedi 14 mars 2015
13h>04h

IMAGENUMERIQUE curator d'electronique™ festival revient exceptionnellement pour un festival 100% bénévole, co-produit et co-programmé avec l'association franco-japonaise RINGONO, en charge de récolter des fonds pour les actions qu'elle mène en faveur des enfants touchés par la catastrophe de Fukushima Daiichi advenue le 11.03.2011. La totalité des recettes sera reversée à Ringono.

PERFORMANCE / SENSIBILISATION ARTISTIQUE / EXPOSITIONS /
CONCERTS / FOODING/ DJs / RENCONTRES / DANCE / ATELIERS
[3 espaces - 3 ambiances]

espace_A :
atelier pour enfants 13H00 › 17H00 : 15 €

espace_B :
atelier pour adulte 17H00 › 00H00 : 10 €

espace_C : atelier TRANCE—HARDCORE KLUBBER 00H00 › 04H00 : 5 €


Renseignements par mail à: infos@imagenumerique.fr



Partenariat : LE TARMAC

Partenariat : LE TARMAC (D)rôles de printemps / LE TARMAC
théâtre-danse-performance

Du 11 au 28 mars
Tarif spécial (D)rôles de printemps pour le public de CONFLUENCES
12 euros au lieu de 25 !

Pour réserver, appelez au 01 43 64 80 80 ou sur la page http://www.letarmac.fr/offre-en-ligne en renseignant le mot de passe "confluences"

Pour ces (d)rôles de printemps, le TARMAC invite six créateurs du monde arabe, trois femmes et trois hommes qui vivent et travaillent en Egypte, en Tunisie et au Liban. Autant d’artistes qui chacun à leur façon subvertissent les genres esthétiques, interrogent les formes, questionnent la place et la responsabilité de l’artiste face au monde. Autant de propositions artistiques qui jamais ne réduisent la complexité du monde et de nos sociétés et qui revendiquent le rêve comme le premier et incontestable chemin vers la liberté. Autant d’occasions de sortir de « l’entre-soi », du francocentrisme et de découvrir ces inventions de nouveaux modes du dire. Valérie Baran


Programmation /


Alice / théâtre /Liban

du 11 au 14 mars / mise en scène par Sawsan Bou Khaled
mercredi & vendredi 20h, jeudi 14h30 & 20h, samedi 16h
L’artiste libanaise Sawsan Bou Khaled nous convie dans son univers de trouvailles techniques, d’images vidéos, de jeux de lumières et d’artifices, au service d’un imaginaire, d’un monde fantasmagorique peuplé de hantises venues de l’enfance, de la guerre, des peurs installées au quotidien.


On the importance of being an Arab  
performance théâtrale / Égypte
en arabe & en anglais, surtitré en français
du 11 au 14 mars / mise en scène par Ahmed El Attar
mercredi & vendredi 21h, jeudi 21h, samedi 17h
Seul en scène, assis sur une chaise, elle-même sur un bloc de béton, Ahmed El Attar fait défiler des tranches de vie, de sa vie.
Ces confessions intimes se conjuguent aux instants de l’Histoire en train de s’écrire dans son pays, l’Égypte


Truth Box
nstallation théâtrale / Tunisie
du 11 au 28 mars / conception et texte par Meriam Bousselmi
1h avant et 1h après les autres spectacles (sauf le jeudi à 14h30) Dans le hall du théâtre, un confessionnal où chaque spectateur vient, à son tour, recevoir le péché d’un personnage… Telle est la proposition artistique de la dramaturge tunisienne Meriam Bousselmi. Un grand déballage de fautes, petites ou grande. Péchés originels, péchés véniels, péchés charnels, péchés de rien du tout ou péchés tabous, chacun livre et se délivre en une vaste « opération de nettoyage » de l’âme.


Sacré Printemps !  danse / Tunisie
du 18 au 21 mars / chorégraphies par Aïcha M'Barek et Hafiz Dhaou
mercredi & vendredi 20h, jeudi 14h30, samedi 16h
La chorégraphie d’Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou, les cinq danseurs qui les accompagnent et la musique composent une partition « à l’image de la Tunisie actuelle », de ses tonalités et de ses nuances mais avec la volonté farouche d’union, de liberté.


Zawaya, témoignages de la révolution
théâtre / Égypte
du 25 au 28 mars / mise en scène par Hassan El Geretly
en arabe, surtitré en français
mercredi & vendredi 20h, jeudi 14h30 & 20h, samedi 16h
Cinq mémoires sensibles et spontanées, cinq « témoignages de la révolution », cinq regards, cinq observations sur un même temps, celui des jours qui ont bouleversé la vie politique égyptienne et amené la chute du président Hosni Moubarak.
Ces histoires contées témoignent de beaucoup d’autres recueillies par le romancier Shadi Atef et cristallisées en ce pentagone étoilé mis en scène par Hassan El Geretly


Se rendre au TARMAC / 159 Avenue Gambetta, 75020 Paris /
01 40 31 20 96


À venir

Le festival Péril Vieux ! #1: Pas Tranquilles

Le festival Péril Vieux ! #1: Pas Tranquilles Présentation d'une étape de travail
Le Mardi 10 mars à 19h
Tarif unique de 7 euros, jauge limitée à 20 spectateur-trice-s, sur réservation uniquement

Compagnie les Vagues Tranquilles
Durée 30 minutes
De et mis en scène par Véronique Müller et Ariane Boumendil
A partir d'entretiens et avec des textes d'Annie Leclerc, Nancy Huston, Annie Erneaux
Avec Jessica Buresi, Diana Fontanaz et Véronique Müller


« Peut- on faire confiance intellectuellement à quelqu’un qui enfle et gonfle de semaine en semaine ? Et moi-même est-ce que je me fais confiance ?»
Nancy Huston, in Journal de la Création.

" Pas tranquilles " mêle des histoires, des trajectoires de vie de femmes, le spectacle raconte comment le désir de maternité nous traverse ou pas, comment nous luttons avec ou sans.
Il y a celle pour qui tout s’arrête. D’un coup. Il y a celle qui questionne, qui juge, qui condamne, qui regarde, qui s’émeut. On croise aussi une femme qui fabrique elle-même sa prison familiale. Une femme qui abandonne tout, une qui travaille beaucoup, une qui vieillit seule. On y voit tout de même des hommes et aussi des enfants…



Mars 2015
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
      
1
2
3
4
5
6
7
8
9
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
     

Le festival Péril Vieux ! #1 : Mon Vieux et moi

Le festival Péril Vieux ! #1 : Mon Vieux et moi Compagnie Le Temps de vivre
Mardi 10 mars à 20h30
Tarif plein 15 euros, tarif réduit 10 euros, LMDE 7 euros
Durée 1h20

D'après Mon Vieux et moi de Pierre Gagnon
Mis en scène par Julien Bouffier et Rachid Akbal
Adapté par Rachid Akbal
Avec Rachid Akbal, Pierre Carrive
Création sonore de Clément Roussilat
Lumières de Hervé Bontemps
Décors de Jean-Pierre Benzekri

Pierre, jeune retraité, adopte Léo, 99 ans. Au fil des jours passés ensemble, les deux hommes s'apprivoisent, partageant les rituels du quotidien et aussi, peu à peu, leurs souvenirs. A force de tendresse et de complicité, ils dressent un rempart à la solitude et changent la mort en extravagante métamorphose.

Article de presse
- Rachid Akbal, raconteur sans frontières -
Comédien, auteur, metteur en scène et conteur infatigable, Rachid Akbal est depuis plus de vingt ans un acteur incontournable de la vie culturelle, à travers sa compagnie théâtrale et le festival Rumeurs urbaines. Quand il n'est pas sur scène, Rachid Akbal aime à rester discret, allusif, sur son enfance, sur son apprentissage de l'art de la parole. « Je suis devenu comédien dans les années 80, en passant », souffle-t-il en guise de confidence. « Ma première expérience artistique a tourné autour de Nasr Eddin Hodja, ce personnage des contes, que me racontaient mes parents ». Formé au Studio 34 à Paris, Rachid Akbal devient Colombien au milieu des années 80. Déjà, le comédien s'intéresse de près à l'art du conte et de la parole. Il rappelle que c'est autour de cet art « premier » que tournent tous les premiers grands récits. Cette discipline le fascine et il développe cette passion à un niveau professionnel dès 1992, avec la Compagnie Le Temps de Vivre, lieu de création et de formation où vont être créés la plupart de ses spectacles. Ils se basent sur l'art du conte pour évoluer vers une véritable pluridisciplinarité artistique, introduisant vidéo et musique pour enrichir son propos.

Le conte, un art universel
« Quand j'ai commencé à faire du conte, c'était encore un art émergent. C'est différent du théâtre. Il n'y a pas de quatrième mur, on réinvente l'histoire avec le public, en créant des paysages, des ambiances, par la seule force des mots ». L'attrait du conte est universel et durant plusieurs années, Rachid Akbal parcourt la planète avec ses histoires. Les rencontres avec les directeurs de festivals à l'étranger lui donnent l'idée de créer une manifestation similaire, à Colombes, avec l'aide de son complice, Vincent Caillet Lemare. Rumeurs urbaines, le festival des arts de la parole, naît en 2000, et est adopté immédiatement par les habitants, notamment lors de la Nuit du conte. « On touche plus de 4000 spectateurs chaque année, explique-t-il. Le fait d'avoir tourné si longtemps m'a donné envie d'inviter des conteurs. J'avais cette capacité à « ramener l'ailleurs », en partant jouer dans un pays où je rencontrais des artistes. C'est un art qui compte désormais beaucoup à Colombes, et il faut l'entretenir, car on peut toucher tous les âges, culturellement, socialement ».

Raconter la révolution
Le festival n'a pas empêché l'auteur de continuer « à écrire et à dire », notamment via sa Trilogie Algérienne, où se transmettent les souvenirs de son enfance. Rachid Akbal continue à renouer avec le plaisir immédiat du partage avec le public. L'homme est passionné, attentif et bien entendu maître de ses mots, qu'il veut faire entendre sur des sujets qui le touchent. Il en sera ainsi pour son prochain spectacle, Samedi, la révolution, qui abordera le sujet des printemps arabes. « L'auteur vit en Algérie, il a pris le pouls, pendant un an, de ces révolutions. On va parler des illusions perdues, de la nécessité de continuer la lutte et d'être à l'écoute ». Nul doute que le public, fidèle à l'artiste, sera lui aussi tout ouïe.
Mosaïque N° 40 – septembre 2012



Production Cie Théâtrale le Temps de vivre, avec le soutien de la DRAC Ile-de-France, Ministère de la culture et de la communication. La compagnie Théâtrale Le Temps de Vivre est conventionnée par la Région Ile-de-France au titre de la permanence artistique et culturelle, par la ville de Colombes, et par le conseil général des Hauts-de-Seine.

Mars 2015
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
      
1
2
3
4
5
6
7
8
9
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
     

Le festival Péril Vieux ! #1 : Les Coquecigrues de Grugru 3

Le festival Péril Vieux ! #1 : Les Coquecigrues de Grugru 3 Cine Qua Non Théâtre

Lundi 16 mars à 20h30
Tarif plein 15 euros, tarif réduit 10 euros, LMDE 7 euros
Durée 1h10

De, avec et mis en scène par Henri Gruvman

Voici Grugru, parents des grands burlesques poétiques ( Keaton, Tati, Chaplin, Etaix). grugru apparaît dans un film sur une plage de Normandie. un autre, beaucoup plus âgé, surgit sur la scène et se trouve confronté à sa propre image qui tente de retrouver les émois de l'enfance et des premières sensations.

Un Quichotte de l'image qui prend l'illusion de l'image cinématographique pour la réalité et va voyager avec son double qu'on voit à différents âges.

=======================================================================================================================

REVUE DE PRESSE

" Il faut aller faire connaissance avec Gruvman clown et poète : ce spectacle où le burlesque et la tendresse font un mariage très moderne, est à marquer d'une pierre blanche dans la maison. "
Robert Abiracheid
Libération

Un jour le cinéma a fait l'amour avec le théâtre et neuf mois plus tard, Grugru est né.
C'est drôle et beau comme Keaton et Grock
( J. P. Thibaudat)
Printemps de Bourges

Il sort d'un film comme on sort de chez soi et peut y retourner avec la même confondante tranquillité.
D'écran en scène et de scène en écran...orphée sur son chemin initiatique .
(F. Venaille )
Le Matin -Suisse

Henri Gruvman invente un nouveau genre / un two men show pour solo, sur planches et sur écran...
Du mime un clown?
Dans un one-man-show non-stop sans paroles et flamboyant, Henri Gruvman joue à la fois sur tous les éléments et toutes les ficelles de la scène, de l'écran, de la musique et de l'expression corporelle ....
(Michel Noverraz)- Festival de la Batie - Genève- 1984
Télérama

Amateur d'originalité, de poésie et d'invention, courez de toute urgence voir Grugru ! Il vous attend avec son fabuleux miroir aux alouettes, ses jeux avec sa propre image, des musiques, des bruits, mais pas un mot.
Et cependant il dit tout.
(J. Arbois- Chartier)
Les Cahiers du Cinéma

C'est le côté grave de ce spectacle comique qui bouleverse ; l'acteur qui s'acharne à ressaisir la matérialité même de son corps divisé en deux réalités sensibles. (J.L. Comolli )
L'Humanité-

SUPERBE GRUGRU ou la rencontre fantastique du théâtre et du cinéma
... C'est une manière de légende à mille portes.
Où chacun entre par les couleurs de son rêve ; bleus éclatants ou mauves argiles.
IL y a la mer et son parfum absolu, il y a l'enfance oubliée et toujours resurgie, il y a la femme idéalisée.. le bonheur tout simple.En trois images.
L'instant sublime et précaire...
( D.Pantchenko)
LIBÉRATION

Tout ce que Henri Gruvman (dit grugru) a essayé de faire ces dernières années(libé en a souvent parlé)
il le réussit parfaitement aujourd'hui.
Et son spectacle est tour à tour triste, joyeux , désespéré, ironique.
Il faut y courir pour l'originalité de cet humour.
Gags sonores rares dus à un étonnant sens des sons et jeux visuels de miroirs et de doubles ...
Il est ce qu'aurait dû être les clowns des cirques qu'enfants, nous n'avons jamais vus.
(J.M.TERRASSE )
Politis

C'est d'un charme très vif et d'une virtuosité confondante.
Si l'on veut on peut retrouver le même Grugru, non plus dans son univers, mais dans celui de Marivaux interprétant un marquis du legs mis en scène par Serge Dangleterre.
Il y apporte sa drôlerie mais en se pliant à une ligne générale qui atténue la courtoisie et fait saillir l'âpreté et la sécheresse...
Gilles Costaz
THE SCOTSMAN

Il y avait de la magie, du merveilleux ce 26 novembre 1991 sur la scène du Carlos Alberto et je vous suis reconnaissant de nous les avoir donnés-
Les spectacles de cette qualité sont bien trop rares.
- Pierre Maurel - directeur de L'Institut Français de Porto (Portugal)
EGIN- GRUGRU - recomendacion incondicional - (AU Festival de cinéma de SAN SEBASTIAN )

Mars 2015
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
      
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
     

Le festival Péril Vieux ! #1 : L'Artiste et le dire-vrai

Le festival Péril Vieux ! #1 :  L'Artiste et le dire-vrai Les Soirées d'été en Luberon
Soutiens de la Mairie de Gargas, Conseil Général du Vaucluse, Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur, Communauté de Communes d'Apt et pont Julien. Ce spectacle a obtenu l'aide à l'écriture pour Avignon Off SACD Beaumarchais.

D'après " Le Gouvernement de soi et des autres. Le courage de la vérité de Michel Foucault, publié par les Éditions Gallimard-Le Seuil, janvier 2009.
Mercredi 18 mars à 20h30
Tarif plein 15 euros, tarif réduit 10 euros, LMDE 7 euros
Durée 50minutes
De et avec Michel Richard

Michel Richard s’est lancé le défi de refaire vivre le propos de l’illustre Michel Foucault, le temps d’une pièce.

L’idée de cette représentation, "L’Artiste et le dire-vrai", trouve son inspiration dans les dernières leçons du philosophe dispensées au Collège de France de février à mars 1984. Le philosophe meurt quelques mois plus tard, le 25 juin, des conséquences du VIH alors qu’il ne le sait peut-être même pas lui-même. Ici sont évoquées les formes conceptuelles de la vérité et la façon dont cette vérité se structure avec courage, courage qui doit aller jusqu’à l’acceptation de la mort. A travers ce spectacle la pensée de Foucault réapparait avec cette question: “Qu’est-ce que le courage, mais surtout quel est le courage de la vérité?”

A partir des questionnements, pistes ouvertes par le philosophe, le spectacle interroge aussi la place de l’artiste dans la société.

Démocratie, cynisme, vérité... La pensée de Michel Foucault résonne sur scène comme une respiration vivante avec nous. Le comédien tient ici son rôle d'interprète et de passeur pour se faire rencontrer théâtre et philosophie.


===========================================================================================================
ARTICLE DE PRESSE

Mercredi 28 juillet 2010 3 28 /07 /2010 20:49 « L’Artiste et le Dire-vrai », de Michel Richard, d’après Michel Foucault (critique de Fabrice Chêne), Off du Festival d’Avignon 2010, L’Isle 80 à Avignon Le « parler-juste » de Michel Richard

Michel Richard a entrepris d’adapter pour le théâtre les dernières leçons du philosophe Michel Foucault, prononcées au Collège de France en février et mars 1984, quelques mois avant sa mort (le philosophe est mort du sida en juin de la même année). Une belle idée qui donne lieu à un spectacle stimulant, dans la petite salle du Théâtre Isle 80, l’une des scènes permanentes d’Avignon.

Michel Foucault était un philosophe mondialement célèbre, et une figure intellectuelle majeure de son époque. Son parcours original l’a propulsé à la fin de sa vie au Collège de France, la plus haute institution universitaire. Michel Richard n’a pas connu Foucault, dont les cours ont été publiés de façon posthume. C’est en lisant le Courage de la vérité, leçons dans lesquelles le philosophe se proposait d’étudier le « franc-parler », c’est-à-dire de montrer comment la question de la vérité s’articule à celle du courage, qu’il a eu l’idée de cette adaptation. Exercice périlleux, car philosophie et théâtre ne font pas forcément bon ménage…

« Je suis Michel », commence le comédien, comme pour mieux s’identifier à celui qu’il va incarner. À partir de cette seconde, Michel Richard – pantalon en cuir, chemise blanche, les pieds nus – devient pour une heure l’autre Michel. Il annonce qu’il va juste parler, et en même temps « tenter de parler juste ». Richard ne ressemble pas beaucoup physiquement à Foucault. Il s’efforce cependant, sans outrer le mimétisme, d’adopter certaines expressions ou attitudes du philosophe : son sourire, son rire, et aussi le rythme particulier d’une parole qui savait ménager des silences.

Une pensée au travail Michel Foucault, c’était d’abord une voix, une présence. Cette présence, fort heureusement, les cours, suivis par une cohorte de fidèles et transcrits mot à mot, en conservent la trace. C’est une expérience curieuse et émouvante que d’entendre, plus de vingt-cinq après, Foucault s’inquiéter du nombre de places libres, de l’ouverture ou non d’une autre salle, plus encore de l’entendre s’excuser et dire : « J’ai été malade », allusion pudique à la maladie qui l’emportera. Plus profondément, Michel Richard parvient, en respectant les digressions, mais aussi les hésitations et les doutes du philosophe, à restituer une pensée au travail, qui se cherche et s’élabore dans une parole vivante.

Un cours au Collège de France est déjà en soi théâtral. Foucault avait le souci de son auditoire et savait s’adresser à ceux qui l’écoutaient. Michel Richard n’hésite pas à accentuer fortement la théâtralité de cette parole foucaldienne. Dans un premier temps, la table de conférencier qui trône au centre du plateau ne servira pas : le comédien parle assis au bord de la scène, ou debout, ou encore couché, exploitant au maximum la proximité avec le public imposée par l’exiguïté de la salle. Par ailleurs, il saute, danse, martèle la porte – peut-être à coups un peu trop redoublés – comme pour montrer que Foucault était un professeur atypique et un esprit libre, aux antipodes de la pesanteur de l’académisme.

La question du dire-vrai Au fil des leçons, Foucault envisage les différents aspects de la question de la vérité et du dire-vrai, en insistant sur la dimension politique. Car la vérité, on ne l’écoute pas, et d’autant moins quand la démocratie est fragilisée et menacée par le pouvoir des démagogues. Le rôle de l’artiste est finalement abordé. Foucault propose alors un rapprochement audacieux entre la figure de l’artiste moderne, en rébellion contre la culture constituée, et celle du philosophe cynique. En effet, l’artiste, comme le cynique, est créateur de lui-même.

Suivre le fil de la pensée de Foucault n’est pas toujours aisé. D’autant plus que Michel Richard, pour composer son spectacle, a pioché dans plusieurs cours, donnant inévitablement au propos un aspect fragmenté. La pensée est condensée au maximum, le comédien se limitant parfois à quelques bribes, à des formules… Les dates s’égrènent : 15 février, 22 février, 29 février… marquant un inéluctable compte à rebours. À la fin, Foucault s’excuse, reconnaît que ces « survols » ne sont que des « notations » pour un « travail possible ». Un travail qu’il n’aura pas le temps de mener à terme.
Fabrice Chêne
Les Trois Coups www.lestroiscoups.com

Mars 2015
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
      
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
     

Le festival Péril Vieux ! #1: Tricot'âge

Le festival Péril Vieux ! #1: Tricot'âge un duo de conteuses Les Louise
Vendredi 20 mars à 20h30
Tout public (enfants à partir de 10 ans)

Tarif plein 15 euros, tarif réduit 10 euros, LMDE 7 euros
Durée 1h15
De et mis en scène par Nathalie Leone
Avec Odile Beaumont et Ginette Colangeli

L’aventure « Les Louise » est née de l’envie de créer un duo de conteuses d’un certain âge, qui serait mis en scène dans une controverse rythmée, dans un dialogue de contes où l’âge serait traité sans complexe, de l’amour à la grivoiserie, en passant par la maladie, le démon de midi, les rides et les humeurs… bref, l’âge d’or servi tout brillant.
L’âge est une vue de l’esprit, une coquetterie à laquelle il ne faut pas prêter attention, aussi irréel que l’est le temps. Peut-être, mais l’âge est bien réel dans les articulations. L’âge est réel quand l’arthrite guette, la mémoire fait défaut, l’humeur s’assombrit.
Mais l’âge n’est plus là quand les deux conteuses en parlent, avec tant d’humour et de fraîcheur qu’elles semblent se dédoubler et nous présenter une âme séparée du corps, une âme qui aurait tous les âges à la fois.
Elles nous invitent à explorer ce thème qui a été beaucoup traité dans les contes traditionnels. Le répertoire des contes a souvent médité sur la trace du temps, et c’est un bonheur, pour toutes les générations, d’entendre ces histoires par deux belles et pétillantes conteuses.

" Comment vous sentez-vous à votre âge?"
C'est la question de Nathalie à Odile et Ginette.
" Pas mal du tout" Arrivées au 3ème et même 4ème âge nous voulons nous inscrire en faux contre cette idée de la vieillesse qui ne serait que maladie, tristesse et renoncement ! Certaines facultés se réduisent : sachons en rire ! L'ennui nous guette : gardons des envies de voir, de faire, d'aimer..."

Entre conte et récits de vie, les conteuses se passent la parole en échangeant des souvenirs et des réflexions sur leur vécu. Tour à tour drôles, émouvantes, toujours authentiques, leurs paroles invitent à avoir un regard positif sur les dernières années de la vie.

Mars 2015
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
      
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
     

Le festival Péril Vieux ! #1: Cahier d'un retour au pays natal

Le festival Péril Vieux ! #1: Cahier d'un retour au pays natal Théâtre en action
Soutien de la Région Poitou-Charentes Conseil Général 16
Dimanche 22 mars à 18h

Tarif plein 15 euros, tarif réduit 10 euros, LMDE 7 euros
Durée 1h05
De Aimé Cesaire
Mis en scène par Renata Scant
Avec Renata Scant et Lazid Ketfi

En un long poème incantatoire, Césaire nous dit le drame colonial, la revendication d'un peuple écrasé et colonisé, et l'épopée d'une conscience nègre. Ce texte, qu'une jeunesse à peine scolarisée peut réciter par pans entiers en Afrique francophone, a participé au mouvement de la négritude. Il est aussi, par la flamboyance du verbe, dans la continuité du " Bateau ivre" de Rimbaud. C'est une voix qui nous parvient à travers les invectives, les cris, les flamboyances lyriques, c'est par la voix que l'on peut transmettre de manière immédiate l'émotion et l'engagement du poète pour le peuple noir.

========================================================================================================================
REVUE DE PRESSE

« Époustouflant ! C’est avec un fascinant génie théâtral que Renata Scant
a interprété samedi soir, le cahier d’un retour au pays natal du grand Aimé Césaire. En solo, la comédienne a vraiment impressionné le public venu en masse à l’Alliance française. »
L’Express de Madagascar

« C’est une voix qui nous parvient à travers les invectives, qui transmet l’émotion,
l’engagement d’Aimé Césaire pour le peuple noir. »

« Ce n’est pas un accompagnement musical. L’instrument est une voix à lui seul. il y a parfaite harmonie entre le texte et la musique comme un dialogue, comme un fleuve qui coule naturellement. »
La Charente Libre

« Par sa puissance incantatoire et sa révolte lucide, le cahier d’un retour au pays natal s’est imposé comme une œuvre majeure de la poésie francophone du vingtième siècle. »
Le quotidien de Madagasca

Mars 2015
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
      
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
23
24
25
26
27
28
29
30
31
     

Le festival Péril Vieux ! #1: Yvette Horner et l'odeur du mouton

Le festival Péril Vieux ! #1: Yvette Horner et l'odeur du mouton La Grave et Burlesque Équipée du Cycliste
Mardi 24 mars à 20h30
Mercredi 25 Mars à 16h et 20h

Tarif plein 15 euros, tarif réduit 10 euros, LMDE 7 euros
De et avec Mohamed Guellati
Mis en scène par Corinne Bastat
Scénographie, costumes et marionnette de Emilie Jouve
Création lumière de David Mossé
Musique de Alban Rouge

Un homme d’une cinquantaine d’années est attiré sur le terrain de jeu de son enfance, il ne reste que les décombres d’un immeuble HLM. Il ne tient pas à s’attarder mais une force débordante, le pousse à raconter sa vie tumultueuse faite de mélanges et de chocs culturels. Un fourre-tout : couscous, Lagarde et Michard, famille mixte, Pink Floyd, retour au Bled, déménagement au centre-ville, l’école républicaine et laïque.
Il se prend au jeu et raconte. Il veut s’arrêter mais la voix dans son ventre est plus forte. Cependant son frère Habib apparaît et ne semble pas apprécier la description de ce parcours intime, émotionnel, ce questionnement sociologique et personnel. Il nous confie alors des secrets de famille : en réalité Mahmoud s’appellerait Marc et aurait été adopté par sa famille algérienne. Quelle va être la réaction de Mahmoud, en découvrant que son combat pour son intégration dans la société française est inutile puisqu’il est français ?


À propos d’Yvette Horner et l’odeur du mouton

« Aimez-vous jouer à cache-cache ? Voilà un jeu dans lequel Mohamed Guellati excelle. Jouer à cache-cache avec soi-même pour mieux se débusquer et rire de l’immense solitude qui nous rend tous un peu fous à force de conflits qui se dérobent. Ce jeu c’est le petit garçon en lui qui l’a investi très tôt en s’inventant des histoires à dormir debout, des histoires à se plier en quatre, pour se libérer de l’espace clos des appartenances imposées de toutes parts.

Etait-ce un choix ou une tentative de fuite ? Qu’importe à vrai dire. Mohamed Guellati a décidé d’en rire et de danser sur ce que la vie pouvait lui apporter, de l’accordéon d’Yvette Horner à l’odeur du mouton. Car derrière tout ça, en dessous ou devant ça, c’est comme on veut et selon d’où l’on regarde, il y a la petite voix de l’enfant sans attache fixe qui cherche à s’accrocher à la vie en s’inventant un monde et des conflits enfin mis en parole. Le Ventre devient ainsi un personnage, là d’où l’on vient mais aussi là où l’on se recrée. Et puis, il y a Mahmoud l’imposteur, sans imposture, sinon d’avoir voulu s’appeler Marc pour donner ses lettres de noblesse à Mahmoud, et le vengeur et récalcitrant Habib qui ne veut pas jouer-lui, mais qui finira par se laisser embobiner par les facéties de Mahmoud / Marc / le Ventre. Tout ça, sous le regard d’une vigie rassurante masquant la menace qui rôde, sans jamais être nommée mais qui a le pouvoir en réalité de fixer le cadre.

Car la menace, bien sûr est là. Cette menace c’est le refus de l’autre. Et la pièce, dans le fond vient poser cette question lancinante : comment prendre la parole quand on est un fils d’immigré, c’est à dire l’enfant de celui qui doit se taire ? Comment dire ce que l’on est quand ce qui nous constitue par le regard de l’autre est une négation de notre présence singulière au monde. Crier à la méprise, à quoi bon, puisque personne n’écoute. Oublier cet affront pour faire taire cette douleur, mais pour quoi faire sinon se perdre comme sujet. Devenir foule…
Pour libérer cette parole et la rendre généreuse, Mohamed Guellati a trouvé une bien meilleure parade. Il s’est démultiplié, divisé en autant de personnages fictifs pour plonger ses racines en avant, tel un palétuvier en marche. Et dans ce voyage, qui siéra plus à ceux qui avancent à pied qu’aux accrocs du confort climatisé, les masques tombent, suivi d’un bon rire qui se déchaine avec joie. Ces métamorphoses ne sont pas l’apanage des enfants d’immigrés, loin de là et notre monde actuel qui accélère la pression de notre mise en foule, muette et consentante, donne tous les jours la preuve que relever ce défi est d’une impérieuse nécessité pour tous. Se métamorphoser ou se laisser tondre la laine sur le dos, de ce choix naîtra demain… »
Sabrina Kassa, journaliste



Coproductions : Centre Chorégraphique National de La Rochelle ; Le Granit, scène nationale de Belfort. Résidence de création au CDN Basançon France-Comté, Lilas en Scène, Festival Onze Bouge, Festival Villeneuve en Scène. Compagnie conventionnée par le Conseil régional de Franche-Comtéet la ville de Besançon. Avec le soutien du Conseil Général du Doubs.

Mars 2015
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
      
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
26
27
28
29
30
31
     

Confluences

IDENTITE DU LIEU ET ACTUALITE

IDENTITE DU LIEU ET ACTUALITE

- Un lieu engagé dans le monde actuel, une identité forte. -

Fort de son identité de lieu d'engagement, confrontant l'art aux questionnements politiques et sociétaux qui agitent notre monde, la programmation de Confluences s’articule autours de temps forts artistiques et thématiques. Ces rencontres sont programmées et animées par les artistEs associé/e/s au lieu dans le cadre d’un collège artistique. Les artistes confrontent leurs regards et leurs sensibilités autour d'une question politique et / ou sociétale à travers des œuvres éphémères créées spécialement pour l'occasion ou des œuvres déjà existantes.

Ces rencontres sont aussi un temps de recherche et d'expérimentation (ateliers artistiques, performances, work in progress, immersions, chantiers) pour les artistEs invité/e/s ainsi à se rencontrer et à partager leurs processus de travail avec les publics, ainsi qu'un temps dédié à la réflexion et aux échanges transversaux à travers des tables rondes, des conférences, des projections… Des intellectuel/le/s, chercheur/se/s, spécialistEs sont aussi convié/e/s à apporter un éclairage différent sur les œuvres et les sujets ainsi traités.
Chaque thématique fait vivre le lieu en un rythme qui lui est propre. Nous imaginons les thématiques comme une possibilité d’orienter les regards d’une forme à l’autre, de geste artistique singulier en paysage esthétique recomposé, notre objectif étant de favoriser le mélange des genres et des formes artistiques et d'échapper ainsi à tout formalisme esthétique, en invitant à la pluralité des formes et des entrées esthétiques possibles autour d'un même sujet.


- Confluences, lieu engagé pour l’égalité femmes-hommes, participe à la saison égalité avec H/F -
Confluences crée des rencontres artistiques et thématiques auxquelles sont conviés d'autres artistes pour confronter leurs projets artistiques, échanger avec des personnes de toutes origines culturelles et sociales et s'engager dans des combats politiques et militants comme la création d'HF Ile-de-France en 2009.
La Saison Egalité 2 en Ile-de-France s'est ouverte le 21 octobre 2014 : une nouvelle saison pour l’égalité femmes hommes dans l’art et la culture.
Confluences fait parti des 29 théâtres franciliens qui s'engagent contre les discriminations artistiques et culturelles.

Une programmation équilibrée femmes hommes : http://www.hf-idf.org/


L'équipe

Fabrice Chambon
Président de Confluences

Ariel Cypel
Directeur de Confluences
ariel@confluences.net
01 40 24 16 34
Carole Thibaut
Direction Artistique
directionartistique@confluences.net
Valérie Clay
Assistante de direction
secretariat@confluences.net
01 40 24 16 34
Flore Lepastourel
Administratrice

Lou Linossier
Chargée de communication et coordinatrice des activités
lou@confluences.net
01 40 24 16 46
Léa Tarral
Volontaire en service civique
coordination@confluences.net
01 40 24 16 46
Sarah Jeantet
Volontaire en service civique
sarah@confluences.net
01 40 24 16 46
Vincent Tronel
Regisseur
regie@confluences.net
06 22 43 00 18
Fabrice Arnaud
Régisseur

Sid Ali Zine
Technicien
sidali@confluences.net

Adhérer / Abonnement

Soutenir Confluences

Soutenir Confluences
Vous souhaitez vous investir activement pour assurer la pérennité de l’action de
Confluences, découvrir la vie du lieu, être au plus près de la création artistique
et des artistes, partager avec d’autres spectateurs une passion commune.

Créé en 1975, Confluences est un espace culturel de création, de résidence et de diffusion artistique, autour d’enjeux sociaux et économiques.
Nous faisons le choix d’imbriquer la diversité artistique avec les engagements politiques. Le tout étant de donner au public l’occasion d’appréhender le monde par les yeux
des artistes. Nos missions concernent autant l’accueil des publics que celui des artistes. Nous souhaitons éviter des rapports exclusivement consuméristes entre les artistes, les lieux et les publics afin d’évoluer vers un échange permanent et un soutien à la démarche de création.

Confluences c’est :
10 000 spectateurs accueillis chaque année, grâce à une politique tarifaire adaptée.
Une association reconnue d’intérêt général qui embauche 6 salariés (5 CDI).
Un espace convivial de 700m2 comprenant :
• une salle de spectacle (70 à 100 places)
• deux salles de répétition (100m2 et 50m2)
• une galerie d’exposition
• un espace restauration/bar


Depuis quelques années, le secteur culturel doit faire face à une stagnation voire à une baisse des subventions publiques. Confluences n’est pas épargné. En cette période de crise qui se prolonge, pour continuer à produire des manifestations artistiques et culturelles de qualité et réaliser nos missions de création, de diffusion et de transmission, nous sommes désormais dans l’obligation de diversifier nos ressources de financement. Le développement
des financements privés tels que les dons des particuliers ou des entreprises est donc plus que jamais nécessaire.


Vous défendez
une vision du rôle de la culture dans la société

Vous contribuez
à la survie d’un lieu de permanence artistique

Vous participez
à créer du lien et de la cohésion sociale :
• 100 personnes bénéficient des ateliers destinés aux publics éloignés de la
culture (formation, théâtre, vidéo, écriture, photo)
• organisation de lectures et de rencontres/débats autour des créations

Vous soutenez
la création artistique et l’émergence de nouveaux talents :
• accueil en résidence d’au moins 4 compagnies (aide à la production, mise
à disposition de moyens matériels et humains)
• création et diffusion de 200 à 250 spectacles (théâtre et danse) et de 50
films documentaires
• accueil d’une exposition chaque mois (majoritairement axée sur la photo)

Vous permettez
la reconduction de nos deux festivals :
• festival de films documentaires palestiniens et israéliens (4ème édition)
• festival jeunes compagnies Péril Jeune (6ème édition)

Vous favorisez
le rayonnement du quartier et du 20ème, le plus pauvre des arrondissements parisiens en infrastructure culturelle.


En vertu de la loi du 1er août 2003, les dons versés à Confluences donnent droit à une réduction d’impôt sur le revenu de 66% du montant du don dans la limite de 20% du revenu net imposable. Si ce plafond est dépassé, l’excédent est reportable sur les cinq années suivant le versement.



Votre contact privilégié au sein de Confluences :
Lou Linossier, coordinatrice de Confluences
01 40 24 16 46 / lou@confluences.net
CONFLUENCES
190, boulevard de Charonne - 75020 Paris - M° Alexandre Dumas
www.confluences.net




Les différentes possibilités de soutien et leurs avantages :

Adhésion particulier : 25 €
Avantage : Tarif réduit sur tous les spectacles - 1 invitation sur un spectacle au choix - Participation à la vie de l'association.

Abonnement : 30 euros
Avantage : 3 spectacles à choisir librement dans la programmation

Don des particuliers : à partir de 50 euros
Contrepartie : 66% de réduction ficale, invitation à des événements privés (rencontre des artistes) - invitations au spectacle de votre choix dans l'année.

Dons des entreprises : à partir de 500 euros
Contrepartie : 60% de réduction fiscale - 25% de contrepartie en nature : mise à disposition de places pour les salariés de l'entreprise, mise à disposition de locaux de Confluences.

© Cie Bouche à Bouche

Devenez mécène

Rejoignez le cercle des mécènes de Confluences

Vous souhaitez vous investir activement pour assurer la pérénité de l'action de Confluences, découvrir la vie du lieu, être au plus près de la création artistique et des artistes, partager avec d'autres spectateurs une passion commune.

Rejoignez le cercle des mécènes de Confluences "Confluences fait le pari d'associer la qualité artistique avec l'engagement politique"
Ariel Cypel, directeur de Confluences

Depuis quelques années, le secteur culturel doit faire face à une stagnation voire à une baisse des subventions publiques. Confluences n'est pas épargné. En cette période de crise qui se prolonge, pour continuer à produire des manifestations artistiques et culturelles de qualité et réaliser nos missions de création, de diffusion et de transmission, nous sommes désormais dans l'obligation de diversifier nos ressources de financement. Le développement des financements privés tels que les dons des particuliers ou des entreprises est donc plus que jamais nécessaire.

Nous vous proposons de rejoindre l'un de nos trois cercles des mécènes de Confluences : en tant Parrain, camarade indigné, Bienfaiteur, camarade des classes moyennes ou Ambassadeur, camarade concerné par le bouclié fiscal.
(détail des tarifs d'adhésion et des avantages liés ci-dessous).


En vertu de la loi du 1er août 2003 en faveur du mécénat, les dons versés à Confluences donnent droit à une réduction d'impôt sur le revenu de 66% du montant du don dans la limite de 20% du revenu net imposable.
Si ce plafond est dépassé, l'excédent est reportable sur les cinq années suivant le versement.

Tout au long de leur adhésion (un an à compter de la réception du bulletin d'adhésion), les donateurs bénéficient de nombreux avantages et peuvent en faire bénéficier une personne de leur choix.

Votre contact privilégié au sein de Confluences :
Lou LINOSSIERlou@confluences.net

Les partenaires

Partenaires institutionnels

Partenaires institutionnels Remerciements à tous nos partenaires institutionnels sans qui nous ne pourrions mener à bien notre création et diffusion de spectacles.

La Ville de Paris, premier partenaire de Confluences.

H/F Ile-de-France

Egalité femme-homme dans l'art et la culture

H/F Ile-de-France Confluences, lieu engagé pour l’égalité femmes-hommes, participe à la saison égalité avec H/F

Confluences crée des rencontres artistiques et thématiques auxquelles sont conviés d'autres artistes pour confronter leurs projets artistiques, échanger avec des personnes de toutes origines culturelles et sociales et s'engager dans des combats politiques et militants comme la création d'HF Ile-de-France en 2009.

La Saison Egalité 2 en Ile-de-France s'est ouverte le 21 octobre dernier : une nouvelle saison pour l’égalité femmes hommes dans l’art et la culture.
Confluences fait parti des 29 théâtres franciliens qui s'engagent contre les discriminations artistiques et culturelles. Une programmation équilibrée femmes hommes pour: une répartition budgétaire égalitaire, une réorganisation interne paritaire et une information auprès du public

http://www.hf-idf.org/

Gingko Biloba - Bureau de production spécialiste du spectacle vivant depuis 16 ans

Gingko Biloba - Bureau de production spécialiste du spectacle vivant depuis 16 ans GINGKO BILOBA existe depuis 16 ans pour soutenir, accompagner le travail des compagnies du spectacle vivant, des associations culturelles, des artistes, en mutualisant des moyens de qualité.
Le cœur de notre métier est l’administration de l’organisation d’un spectacle. À ce titre, nous gérons les contrats, les budgets, la production, les plannings, la comptabilité, le personnel, et toutes les tâches courantes liées aux spécificités d’un projet artistique.

Association loi 1901 - 190, bd de Charonne – 75020 PARIS - Tel 01 43 56 52 22 gingkobiloba75@gmail.com
http://gingkobiloba.eu/

Le réseau Actes if

Le réseau Actes if Définition du réseau Actes If
Actes if, réseau solidaire de lieux "intermédiaires", est une association loi 1901 créée en 1997 à l'initiative de 6 salles de concerts en Ile-de-France, qui se sont regroupées en raison de convergences à la fois structurelles, économiques et artistiques. Les membres fondateurs du réseau l'ont doté d'une charte professionnelle, artistique et sociale, basée sur leurs propres principes de fonctionnement. Les problématiques communes des 19 lieux adhérents permettent de développer des actions collectives au niveau du réseau. Le réseau actes if contribue à faciliter le fonctionnement quotidien de ces lieux culturels en se positionnant comme une force de négociation et un outil de valorisation artistique et économique…

Partenaires médias

Partenaires médias Un grand merci à nos partenaires-annonceurs

Toute la Culture Toute la Culture

Partenaires artistiques

Partenaires artistiques Confluences tient à remercier solidairement ceux qui nous ont accordé leur confiance pour participer activement à notre programmation.
Ainsi, nous voulons souligner l’apport de la compagnie Mabel Octobre pour le Festival Péril Jeune 2011, notre collaboration avec l'association Art Azoï pour les expositions de Street Art, à Confluences, la compagnie SAMBRE pour la campagne artistique 2012 et notre partenariat avec l'envolée Bleue pour le Festival Péril Jeune 2013.

Ecole Aberratio : école de théâtre et de cinéma

Ecole Aberratio : école de théâtre et de cinéma Ecole Aberratio - Ecole de théâtre et de cinéma - Formation, stages, coaching


L'ENTRAINEMENT DE L'ACTEUR : une école de Théâtre et de Cinéma située dans le 20ème arrdt.
Accompagnement et suivi personnalisés (groupe de 16 pers.)
Coaching individuel, préparation aux concours...Méthode active.
Pour débutants et expérimentés !
Des formateurs, tous acteurs, actrices, metteurs en scènes, réalisateurs engagés dans la profession.Pédagogues expérimentés issus de différentes grandes écoles et organismes de formation…

Une École au sein d’une Cie créatrice de spectacles reconnus par la presse et le public. 




Aberratio
École de théâtre et cinéma
29 rue des Orteaux
75020 Paris
Tél : 06 79 87 37 19
Courriel : contact@aberratio.fr

Le CRTH et ses souffleurs d'images

Le CRTH et ses souffleurs d'images Confluences en partenariat avec le CRTH permet aux spectateurs déficients visuels d’accéder à nos offres culturelles grâce aux Souffleurs d’Images. Le concept : des étudiants en art accompagnent gratuitement les spectateurs pour leur souffler à l’oreille (et uniquement sur demande) ce qui leur est invisible.

Plus de renseignement sur www.crth.org ou au 01 42 74 17 87 »

Partenaire : Les déchargeurs

Partenaire : Les déchargeurs Révéler ce qu’il y a de plus inventif et décapant dans l’écriture contemporaine, saisir les vibrations esthétiques qui agitent le monde pour les transformer en spectacle, telle est l'ambition des Déchargeurs, théâtre niché en plein cœur de Paris qui fait foisonner les gens et les genres, permet la fulgurances des talents et leurs penchants pour l'art vivant.

Adresse : 3 Rue des Déchargeurs, 75001 PARIS 01
Téléphone : 01 42 36 00 50

Cultures du coeur Paris

Cultures du coeur Paris L’association nationale Cultures du Cœur, créée en 1998, a pour vocation de faciliter l’accès à la culture pour toutes les personnes qui en sont exclues, que ce soit pour des raisons économiques ou sociales. La culture est considérée comme un outil d'insertion sociale et professionnelle permettant à des personnes en difficulté, de se mettre dans une dynamique positive en leur redonnant autonomie et confiance.

L'association Une idée dans la tête

L'association Une idée dans la tête « Une idée dans la tête », c’est…
Une association ayant pour objet de promouvoir les valeurs de solidarité, citoyenneté universelle et de responsabilité collective.
Concrètement, elle œuvre à susciter la rencontre d'univers différents.
L'équipe est composée d'acteurs engagés dans l’Éducation Populaire depuis de nombreuses années et ayant une solide expérience du dispositif du Service Civique (formateurs, tuteurs).

Pourquoi la Formation Civique et Citoyenne ?
Aujourd'hui, dans le cadre du Service Civique, les structures agréées ont l'obligation de mettre en place des temps de formation civique et citoyenne.
Forte de son expérience dans ce domaine, l'équipe d'Une Idée dans la Tête vous propose une diversité de thématiques toutes en accord avec le référentiel défini par l'Agence du Service Civique.

L'association propose des formations civiques et citoyennes aux volontaires dans le cadre de leur engagement de service civique.
L'objectif est de susciter et/ou stimuler la réflexion et l'engagement citoyens.
Ces rencontres sont toujours suivies d'une action ou d'un déplacement pour confronter la théorie à la réalité: observation d'une conférence de rédaction, coup de main à une association de lutte contre la précarité, expérimentation d'un parcours en fauteuil roulant et tant de choses encore et la liste est longue !

Une question ?
Contactez Chérine Amar, fondatrice et formatrice : contact@uneideedanslatete.fr

Infos pratiques

Accès et renseignements

Adresse : 190 boulevard de Charonne 75020 PARIS. 
Ligne 2 Métro Philippe Auguste ou Alexandre Dumas.
Informations et réservations: 01 40 24 16 46 / mail: resa@confluences.net 

TARIF SPECTACLE
Plein tarif: 15€ 
Tarif réduit: 10€
Tarif LMDE: 7€ 
Scolaires : 5€ 

Les places sont à régler sur place. Paiement par chèque ou espèces.


> L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, du site ou de l'un des éléments qui le composent est expressément interdite, de même que leur altération.

> La création de liens hypertextes vers le site web confluences.net ne peut être faite qu'avec l'autorisation préalable de Confluences. Celui-ci décline toute responsabilité concernant le contenu de sites liés au site web confluences.net.

> Confluences décline toute responsabilité :
Pour tous dommages résultant d'une intrusion d'un tiers ayant entraîné une modification des informations.
Et plus généralement pour tous dommages, directs ou indirects, quelles qu'en soient les causes, origines, natures ou conséquences.



Pour les spectateurs déficients visuels, un Souffleur d’Images peut vous accompagner gratuitement sur l’ensemble de la programmation dans le cadre du partenariat entre Confluences et le Centre Ressources Théâtre Handicap (CRTH).
Plus d’information sur ce concept au 01.42.74.17.87.
http://www.crth.org 

Confluences a désormais son groupe Facebook! Vous y retrouverez toute l'actualité de Confluences, les informations pratiques, l'ensemble de la programmation, mais aussi des liens concernant les artistes que nous diffusons. Profitez en pour nous faire part de vos réactions ou commentaires sur notre mur!

Réseaux sociaux

Restez connecté

Suivez-nous et réagissez en direct aux événements sur Twitter : @Confluences20.

Likez la page Facebook de Confluences : https://www.facebook.com/pages/CONFLUENCES/115852535182187 

Mécénat

Rejoignez le cercle des mécènes de Confluences

Vous souhaitez vous investir activement pour assurer la pérennité de l'action de Confluences, découvrir la vie du lieu, être au plus près de la création artistique et des artistes, partager avec d'autres spectateurs une passion commune?

Nous vous proposons de rejoindre l'un de nos trois cercles 
(Parrain, Bienfaiteur ou Ambassadeur) des mécènes de Confluences :
- En vertu de la loi du 1er août 2003 en faveur du mécénat, les dons versés donnent droit à une réduction d'impôt sur le revenu de 66% du montant du don dans la limite de 20% du revenu net imposable .
- Tout au long de leur adhésion, les donateurs bénéficient de nombreux avantages et peuvent en faire bénéficier une personne de leur choix. 


Actions artistiques

Conditions d'accueil et de diffusion des artistes

Notre vocation est d’aider au démarrage et à l’aboutissement de projets. Ainsi, nous offrons un espace de création pour des compagnies de théâtre, des photographes, des artistes travaillant dans le numérique (son et image). Nous avons l’espace, l’équipement, le temps et l’équipe technique pour permettre cela. En effet, un régisseur (son et lumière) est permanent dans le lieu. Aussi, nous prenons en charge la communication des artistes résidents chez nous.

Nous accueillons régulièrement des artistes qui viennent chercher chez nous un soutien souvent difficile à trouver. Nous « suivons » ainsi certains d’entre eux et leur permettons de réaliser leurs travaux dans un certain confort, dans nos locaux.Nous choisissons d’installer un lieu de permanence artistique dans le 20ème, le plus pauvre des arrondissements parisiens en infrastructure culturelle.

Les ateliers de Confluences

LES ATELIERS ARTISTIQUES DE CONFLUENCES

LES ATELIERS ARTISTIQUES DE CONFLUENCES


Tout au long de l’année Confluences accueille des compagnies qui proposent des ateliers de théâtre amateur ou semi-professionnel, pour adultes ou enfants, ainsi que des ateliers de danse. A la fin de chaque année scolaire, leur travail donne lieu à plusieurs représentations.     

Tous ces ateliers aboutissent à des réalisations scéniques, partie intégrante de la programmation et du projet artistique de Confluences. La création d’un objet de théâtre dans des conditions professionnelles et sa rencontre avec le public s’avère toujours un grand événement, notamment de reconnaissance collective.  

Impliqué sur son territoire, Confluences propose ses ateliers dans une volonté de cohésion sociale, afin de faire participer la population comme les jeunes, les étudiant/e/s, les groupes d’amateurs/trices et semi-professionnel/le/s adultes (20-70 ans)




Compagnie Chantier Majeur

Atelier Danse-Théâtre

Atelier Danse-Théâtre

Improvisation, composition, écriture instantanée, sont au menu de cet atelier qui
propose une approche contemporaine de la Danse - Théâtre.
Basée sur un travail corporel rigoureux, adapté à chacun selon son expérience du mouvement, la pratique invite à la découverte et à l’expérimentation de multiples processus de création individuelle et collective. La diversité des parcours et des univers des participants nourrit la dynamique de recherche et les échanges.

Public concerné : Adultes (tous niveaux)
Contacts : chantiermajeur@wanadoo.fr
06 83 78 07 66



Vendredi de 19h30 à 22h


Tarifs :
10 ateliers : 180 euros
5 ateliers : 110 euros
Possibilité de cours à l’unité : 25 euros
Des tarifs adaptés sont proposés aux étudiants, chômeurs etc…

Calendrier de la saison 2015
- 9, 16, 23 et 30 Janvier
- 6, 13, 20 (ou 27) Février
- 6, 20 ,27 Mars
- 3, 10, 17 et 24 Avril
- 15, 22 et 29 Mai
- 5, 12, 26 Juin

Atelier de formation Théâtre dirigé par Michèle Foucher

Atelier de formation Théâtre dirigé par Michèle Foucher


A partir d'écritures contemporaines et d'une recherche individuelle et collective, ces ateliers questionnent la notion du « corps », Le corps dans tous ses états !
Entraînements physique-travail de groupe- improvisations, suscitent imagination, échange- Autour du thème retenu sur le corps : lectures de nombreux textes, par tous-tes (sans distinction d’âges ou de genres) dans l’espace avec ensuite, un travail précis et rigoureux sur le texte choisis, ce qui exige concentration, réflexion, mémoire, et un travail sur la voix, la diction et la respiration- Répétitions des scènes retenues,(chacun-e s’essaye dans un ou plusieurs rôles), recherche sur le jeu : émotions et expressions, ouverture sur l’autre : le plateau comme espace ludique, comme lieu de l’altérité.
Ici l’atelier est un travail de groupe et une recherche artistique exigeante, il requiert auprès des participant-es un engagement physique et moral réel et il les sollicite dans un processus de création véritable !

En 2015, le thème est "Corps empêchés…"

Empêchés = retenus par des obligations.
L’univers symbolique qui jusque-là construisait la cohérence du monde est bouleversé.
Les nouvelles pratiques techno-scientifiques augmentent la performance des traitements du corps, tout en le démantelant dans son unité. Le corps devient ainsi l’objet de nouvelles interrogations et de nouvelles pratiques.
« Pour certains, le corps n’est plus à la hauteur des capacités requises à l’ère de l’information et il convient de s’en débarrasser en se forgeant un corps bionique auquel on grefferait une disquette contenant l’esprit. »
Etre contre, cette volonté implicite de notre monde occidental qui voudrait transformer et même liquider ce corps brouillon,
et pourtant être, dans l’obligation de faire avec :
comment faire obstacle à cette embarrassante contradiction ?
Un seuil à franchir...

Conditions d'accueil : expérience souhaitée (CV et lettre motivation)
En accès libre avec adhésion annuelle à Confluences. Attention : Places limitées.
Informations complémentaires par mail à compagnie.avantpendantapres@gmail.com

CALENDRIER DES ATELIERS 2015

Les samedi de 13h à 19h, et les dimanches de 11h à 18h, de janvier 2015 à mai

Représentations du 24 au 26 Avril 2015






Les résidences

Les résidences de création

Nous organisons l’activité théâtrale autour de résidences d’artistes basés sur un temps long de répétitions, une aide à la production, en apport direct, logistique et un soutien à la recherche de financement. Nous souhaitons également que le contenu de ces résidences reste en connexion avec le public. Le processus de création que nous engageons permet aux spectateurs de suivre le travail théâtral de près. Qu’ils’agisse de présentations de saisons à l’automne, de répétitions publiques, de lectures, de maquettes ou encore de représentations dans des structures partenaires, le public peut suivre nos projets de résidences de la genèse à l’aboutissement d’une oeuvre.Cette relation impliquée auprès des publics permet d’éviter des rapports exclusivement consuméristes entre les artistes, les lieux et les publics afin d’évoluer vers un échange permanent et un soutien à la démarche de création. Pour autant et il estimportant de le signaler, les artistes sont totalement libres dans leur processus de création. Il est urgent d’offrir aux nombreuses compagnies théâtrales parisiennes des espaces nouveaux de répétition. La grande salle de répétitions à l’étage de Confluences offre un cadre qui permet à de nombreuses compagnies de créer des spectacles dans de bonnes conditions. 

Les cours

Compagnie Bob & Aglaë

Compagnie Bob & Aglaë

Compagnie Bob&Aglaë, cours de théâtre niveau confirmé

Les ateliers de théâtre proposés par la Cie s’adressent à des comédiens amateurs ayant déjà une bonne expérience de la scène et du jeu scénique. La saison commence par le choix et la lecture d’une œuvre du répertoire classique ou contemporain et se poursuit par le travail du jeu dramatique autour des personnages. Chaque comédien se voit attribuer un personnage principal et un secondaire. Ces doubles distributions permettant d’aborder des personnages aux caractères souvent opposés.
Le premier cours d’essai est gratuit.

Les Ateliers de la Cie abordent le répertoire théâtral en privilégiant la direction d’acteurs et les techniques du jeu scénique : dramaturgie, découpage de texte, gestuelle, jeux et improvisation. Ces moyens d’expression variés ont pour seul but d’accéder au plus près de l’émotion et du caractère d’un personnage. Chaque atelier travaille toute l’année sur l’adaptation d’une œuvre classique ou contemporaine. Les représentations se déroulent en fin de saison dans le cadre du « Festival Bob&Aglaë » – coproduit par les théâtres parisiens de La Reine Blanche et de Confluences.

TARIFS : 105 Euros/mois – étudiants : 90 Euros/mois. Adhésion Cie : 20 Euros/an.
Horaires et calendrier : 9 heures par semaine le mardi, mercredi et jeudi, de 20h à 23h
Contact et inscriptions : joelcote111@orange.fr


Les cours du mercredi pour enfants et adolescents

Les cours du mercredi pour enfants et adolescents

Les ateliers d'Inna Clemente

Nous considérons les scolaires comme un public privilégié, car leur présence dans nos locaux intègre notre mission d’éducation à la culture.
Accessible, Confluences veut appartenir aux artistes qui le fréquentent et aux spectateurs de son environnement.
De nombreux ateliers jalonnent l’année et l’activité de l’association.

Programme : Travail sur le corps, voix, respiration, écoute et disponibilité, travail sur Histoires et contes, improvisations libres et dirigées.Répertoire classique et moderne. Spectacle de fin d'année



Tous les mercredi :
14h - 15h30 : Enfants
15h30 - 17h : Ados
17h - 18h30 : Ados
Tarifs
90€ par trimestre + cotisation annuelle association Cerf Volant 25€
Contact et inscriptions: coordination@confluences.net

Atelier Tango Argentin

Atelier Tango Argentin

Tous les lundis de 18h30 à 20h30
Niveau : débutants et intermédiaire
Intervenants : Milena Ilieva et Germain Cascales

Ces cours s’adressent aux personnes souhaitant vivre l’intensité d’une danse à deux et découvrir la beauté du tango argentin. Bien plus qu’une danse... un art de vivre.
Milena et Germain font un point d'honneur sur la fluidité dans le mouvement et la connexion entre les partenaires à travers les codes du tango argentin. Un échauffement est proposé au début de chaque cours en lien avec le thème du moment, pour préparer le corps... à danser.

Informations et inscriptions : abrasens@gmail.com





Les appels à projets ou à participation

Appel à projets

ESPACE DE CRÉATION - Peinture murale & street art -

ESPACE DE CRÉATION - Peinture murale & street art -

Dans une volonté d'aider et d'accompagner des artistes (pochoiristes, peintres, graffeurs, dessinateurs…), Confluences met à leur disposition le mur de sa cour.

Vous pourrez laisser libre cours à votre imagination sur cette surface qui vous est confiée et sur laquelle votre œuvre sera exposée pendant un mois.

Après Sara Chelou, Michaël Barek, San, SERTY31, Collectif LF, Jules Hidrot, 36 15, Seth, RERO, AM, DÄG, DEY, Jadikan, Kashink, Seth et bien d'autres, pourquoi pas vous ?

Pour tous renseignements, contactez Lou LINOSSIER, chargée de communication et coordinatrice des activités : lou@confluences.net

Mur de Michael Barek Festival Pola Mur de Mouarf Mur de Rero Mur de Stoul Mur Larrosoir

Espaces à louer

Location des espaces de Confluences

Location des espaces de Confluences

CONFLUENCES, lieu culturel convivial,  propose la location de plusieurs des ses espaces aux compagnies, aux associations et aux entreprises. Le lieu dispose de différents espaces disponibles pour des représentations théâtrales, des répétitions, des projections, des expos-vente, des évènements festifs, etc…
Tous les espaces présentés sont disponibles à la location en fonction des disponibilités et des projets proposés :
LA SALLE DE SPECTACLE / LES SALLES DE RÉPÉTITIONS / LA GALERIE 

Chaque projet de location est unique, nous sommes donc à votre disposition pour répondre à vos questions et envisager les meilleures conditions d’accueil. N’hésitez pas à nous contacter pour venir visiter le lieu et ses différents espaces de locations.

La salle de spectacle / de projection

Informations sur la salle de spectacles

Informations sur la salle de spectacles

Equipée de gradins en velours, la salle de spectacles possède jauge est de 65 personnes pour une configuration de spectacle vivant et de 110 pour une configuration de projection, de débat, ou de colloque.

Elle dispose d’un plateau de plein pied (ouverture 6,50m, profondeur 6m, hauteur sous perches 5,80m) avec trois entrées scéniques possibles. La salle est dotée  d’une régie avec tout l’équipement son et lumière nécessaire au spectacle vivant, ainsi que du matériel requis pour une projection.

La salle de répétitions

Informations sur la salle de répétitions de 90 m2

Informations sur la salle de répétitions de 90 m2

Une grande salle à nue de 90 m² (6m x 13m), hauteur sous plafond : 3,50m avec parquet véritable.Trois puits de lumière permettent une luminosité naturelle trés appréciée. Cet espace est idéal pour le travail de création et de répétition des compagnies qui souhaitent confort et autonomie.

La salle est disponible à la location de façon ponctuelle ou permanente.

Pour toutes demandes ou informations sur les disponibilités de la salle, contactez Lou Linossier à lou@confluences.net

salle de répétitions

Informations sur la salle de répétitions de 50 m2

Confluences a achevé ses travaux dans un nouvel espace au 1er étage de Confluences, d'une superficie de 50m2. 
Très confortable et lumineuse (2 puits de lumière), idéal pour des répétitions, des réunions ou des ateliers.

La salle est disponible à la location, de façon ponctuelle ou permanente.

Pour toutes demandes ou informations sur les disponibilités de la salle, contactez Lou Linossier à lou@confluences.net





La galerie d'exposition

Informations sur la galerie

Informations sur la galerie

La galerie est ouverte de 10h à 18h du lundi au vendredi ainsi que les jours et soirs de spectacle. Elle est située dans le hall, à côté du bar. Elle est de ce fait très visible et accessible au public. 

plan du hall

La boutique éphémère

Momento! films s'installe dans la boutique éphémère

Momento! films s'installe dans la boutique éphémère

Momento! films édite et distribue des films d'auteurs politiques.

Momento ! distribue des films documentaires politiques portant notamment sur les relations entre histoire et mémoire. Leur catalogue aborde des questions sociales et politiques, contemporaines ou d’histoire récente : le conflit israélo-arabe et la question palestinienne, le génocide des juifs ou des Rwandais Tutsis, le colonialisme français en Algérie…

Momento distribution sarl créée en 2006 par Pierre Menahem, Armelle Laborie et Eyal Sivan sous le label SCALPEL est une société indépendante de vente international des films de fiction ainsi que de distribution, diffusion et d’édition de DVD de films documentaires. momento! distribue le catalogue des films produits par momento production, créée en 1994 à l’initiative de Eyal Sivan [auteur réalisateur], Rony Brauman [essayiste, ancien président de Médecins sans Frontières] et Armelle Laborie [productrice].

http://www.momento-films.com

Le festival Péril Vieux ! #1 : L'Artiste et le dire-vrai

Le festival Péril Vieux ! #1 :  L'Artiste et le dire-vrai

Les Soirées d'été en Luberon
Soutiens de la Mairie de Gargas, Conseil Général du Vaucluse, Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur, Communauté de Communes d'Apt et ...

Le festival Péril Vieux ! #1: Yvette Horner et l'odeur du mouton

Le festival Péril Vieux ! #1: Yvette Horner et l'odeur du mouton

La Grave et Burlesque Équipée du Cycliste
Mardi 24 mars à 20h30
Mercredi 25 Mars à 16h et 20h

Tarif plein 15 euros, tarif réduit 10 euros, LMDE 7 euros
De et a ...

Informations sur la salle de répétitions de 90 m2

Informations sur la salle de répétitions de 90 m2

Une grande salle à nue de 90 m² (6m x 13m), hauteur sous plafond : 3,50m avec parquet véritable.Trois puits de lumière permettent une luminosité naturelle trés appréci ...